Resto le Carré des Feuillants

Le Carré des Feuillants

Pin it
4.8333333333333 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 4.83 (3 Votes)

Nous connaissons Alain Dutournier depuis ses débuts quand il avait ouvert son bistrot chic à l’est de Paris, et déjà cette époque il nous avait conquis avec sa grande cuisine souvent inspirée par les saveurs de son sud ouest natal.

Une première étape qui c‘est poursuivie par l’ouverture du luxueux Carré des Feuillants où le guide Michelin l’a vite récompensé de deux étoiles Michelin. Un minimum pour ce restaurant quatre toques au GaultMillau qui, selon nous, fait partie des dix plus meilleures tables de Paris.

Le Carré des Feuillants : l’un des grands restaurants de Paris..

Comme nous, vous serez charmés par les belles salles à manger admirablement mises en scène par le peintre-sculpteur Alberto Bali,  avec des murs de couleurs vives ou aux tonalités douces et, pour rehausser le tout, une superbe collection d’œuvres contemporaines  réunies par Alain Dutournier ;  avec une compression de César côtoyant sans façon un triptyque de Tony Soulié, ou une toile de du jeune artiste birman Ngo van Sac.Restaurant le Carré des Feuillants Tout ce qu’il faut pour apprécier tranquillement la prodigieuse cuisine d'Alain Dutournier, toujours aussi bonne et dans un registre très personnel conjuguant modernité et saveurs du terroir… gascon bien sûr, puisque c’est là qu’Alain Dutournier s’est initié à la cuisine en débutant son apprentissage dans l’auberge familiale du village de Cagnotte aux confins des Gaves et de l’Adourcarre feuillants restaurant ad

Notre dernier repas nous a prouvé une nouvelle fois tout le talent de ce grand cuisinier, qui avait mis à sa carte ce jour là de délicates quenelles d’écrevisses pattes rouges posées dans un bouillon d’herbes aromatiques.Le Carré des Feuillants : la quenelleUn vrai bonheur qui s’est poursuivi avec un remarquable homard de casier, bleu bien sûr, cuit à la vapeur, la chair en transparence, la queue rehaussée d’une de crème de tête en émulsion et d’un fondant de pommes de terre… que du bonheur !Le Carré des Feuillants Le homardLes beaux jours pointant (presque !) leur nez, nous avons conclu ce repas sur des fraises de plein champ et rhubarbe, escortées d’un feuilleté gaufré et goyave, conclusion délicatement sucrée de ce repas mémorable.Le Carré des Feuillants : dessert
Pour accompagner votre repas, vous n’aurez que l’embarras du choix, Alain Dutournier ayant composé l’une des plus belles caves de la capitale avec aussi bien de bonnes bouteilles à prix raisonnables que de très grands crus.

Une adresse que vous pouvez d’ailleurs découvrir à vraiment très bon compte si vous optez pour l’épatant menu à 60 € du déjeuner.  Autrement, comptez environ 150 € hors boissons à la carte. Remarquable menu signature en quatre services à 160 €, champagne, vins et café compris.

Restaurant Le carré des Feuillants
Fermé samedi et dimanche.  Accueil jusqu'à 22h. 
Voiturier. 
14, rue Castiglione à Paris1er
Métro : Tuileries 
Plan du quartier

.

Extraits de la carte :

Langoustines marinées, "citron caviar" fleurettes

de légumes coraillées et noisettes grillées 48€

L’œuf en coque de truffe noire australe

barigoule d’artichauts violets 52€

Huîtres d’arcachon, caviar ébène, feuilles au goût d’huître "spéciales"

de Joël Dupuch, en tartare, infusée et rafraîchie 58€

Anguille fumée, morilles, anguille de Loire délicatement fumée

en fine gelée perlante, artichauts poivrades 52 €

*

Turbot sauvage à la plaque, cousinage du jardin légère brandade,

jus de barbes en écume au raifort 78€

Homard de casier vapeur, girolles étuvées, fondant de pommes de terre,

la pince coraillée en beignet - la chair en transparence -

la queue en émulsion de "crème de tête" 78€

Caneton croisé, orange, olive et navet filet rosé

flanqué de foie gras, sauce bigarade,

jeune navet surprise, la cuisse poudrée d’olive 68€

Ris de veau en cocotte, morilles aux morilles,

dôme de macaronis aux févettes – jus aux huîtres 65€

Carré d’agneau des Pyrénées en croûte persillée,

les trésors du jardin en cinq apprêts de saison,

pâtisson, courgette fleur, tomate confite, aubergine, poivrade 72€

*

Fraises de plein champ et rhubarbe, feuilleté gaufré et goyave 25€

Tatin de pêche blanche, nougat fondant sorbet Bellini 25€

Fraises des bois, rose et litchis en hommage à Anne Pavlova,

sorbet à la rose, gelée de litchis 28€

Framboises, cédrat de corse, caillé de brebis, framboises

croquembouche, sablé zig-zag de cédrat, sorbet caillé de brebis 25€

*

Restaurants à Paris *
Pour découvrir d'autres restaurants du 1er arrondissement, cliquez sur les onglets en gras :
Restaurant 
La Régalade Saint-Honoré, 123 rue Saint-Honoré Paris 1er 
Restaurant Boco, 3 rue Danielle Casanova Paris 1er 
Restaurant 
Djakarta Bali,  9 rue Vauvilliers à Paris 1er 
Restaurant 
La Poule au Pot, 9 rue Vauvilliers à Paris 1er
Restaurant La Dame de Pic, 20 rue du Louvre à Paris 1er  

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies