Le Châteaubriand

Pin it
2.75 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 2.75 (6 Votes)

Après notre premier repas, nous n’avions pas été convaincus par Le Chateaubriand, le restaurant à succès d'Inaki Aizpitarte. Puis, d’autres repas nous ont montré que c’était une bonne adresse... même si on peut regretter le manque de régularité et quelques défauts du côté du service.  

En effet, nous avons trouvé le personnel désagréable, voire hautain, le cadre assez banal - juste un bistro bien dans son jus comme ont dit, avec un niveau sonore élevé et surtout une cuisine pas toujours constante... ce qui n'empêche pas les bobos d'apprécier cette maison rétro.  

Restaurant Le chateaubriand, le restaurant star du boboland. 

En effet, l'entrée, intitulée « bouillon, légumes » aurait été meilleure si le bouillon servi  en pichet par le garçon n'avait pas été tiède, le dit garçon ayant même refusé de nous servir un peu plus de ce bouillon sous prétexte que « c'était la dose prévue par le chef » !Le Chateaubriand, restaurant d'Iniaki Azpitarte avenue Parmentier : la salle à manger

La suite ne nous avait pas emballés non plus vue la réputation du restaurant. Ainsi, dans le plat « bœuf cru/cuit carottes » le bœuf cuit était parfaitement fondant et souligné par une originale barre de sauce gélifiée, mais le bœuf cru, coupé au couteau en trop gros morceaux était duraille.

Quand aux « Cœurs de palmiers, Saint-Jacques croustillantes », c'était une erreur de casting. Les Saint-Jacques cuites dans la couche extérieure d'un gros cœur de palmier étaient mollassonnes.

Vu le buzz gourmand de la maison, nous n'avons pas voulu en rester là et nous y sommes donc retournés.

Ouf, le personnel de salle est devenu plus aimable, efficace, presque sympa, et de son côté, le nouveau menu-dégustation à choix unique ne manque pas d'attraits.Le Chateaubriand, restaurant d'Iniaki Azpitarte avenue Parmentier : la carteSi l'amuse-bouche, une mousse de chou-fleur à l'encre de seiche et sésame était bon mais n'avait pas de quoi déchainer l'enthousiasme, les couteaux, coques, légumes d'automne et persil,  affichaient de délicieuses saveurs iodées et la crevette impériale et olives de Kalamata était une réussite et en bonne compagnie avec sa sauce à l'olive. Bien vu également, le bar de ligne, verdures, concombre et faisselle, qui était intelligemment escorté d'une émulsion de concombre et de feuilles de pourpier, même si nous l'aurions davantage apprécié s'il avait été un poil plus cuit.  

La meilleure surprise est venue de la grouse, coing-muscade. Un gibier souvent marqué par une certaine amertume, ce qui n'était absolument pas le cas ici, avec un blanc parfaitement cuit et une sauce courte et assez capiteuse.  Bonne pioche donc, même si la cuisse était un peu trop sèche.

Deux agréables desserts, une ganache à la framboise et un genre de crumble à la poire, betterave et mahaleb, concluaient cette agape branchouille.

Donc une adresse recommandable (et qui a même été étoilée !), et qui continue à faire le bonheur de la clientèle bobo qui se presse ici avec ferveur. Mais attention, réservez bien à l'avance. Autrement il vous faudra patienter au bar à partir de 21h30 en espérant qu'une table se libère assez tôt pour le deuxième service.

Autrement et s'il y a de la place, vous pouvez essayer Le Dauphin qui se trouve juste à côté.

Menu-dégustation à 75 € au dîner, 135 € avec accords mets et vins.

Restaurant Le Châteaubriand
Fermé au déjeuner, dimanche et lundi
Accueil jusqu'à 22h30 
129, avenue Parmentier  à Paris 11e 
Métro : Goncourt 
Plan du quartier

Exemple de Menu :

  • Amuse-bouche 
  • Couteaux, coques, légumes d'automne, persil  
  • Bar de ligne, verdures, concombre, faisselle 
  • Grouse, coing-muscade 
  • Poire, betterave, mahaleb 
  • Chocolat, framboise 

Lire notre article sur Le Dauphin, l'autre restaurant d'Inaki Aizpitarte à Paris 11e 

Restaurants à Paris * Restaurants à Paris 11 ème *

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies