Le Dauphin

Pin it
2.4 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 2.40 (5 Votes)

Alertés par la rumeur puis par le guide 2011 du Fooding sorti le 16 novembre 2010, lequel octroyait  le prix du meilleur décor au nouveau restaurant de Fred Peneau et Inaki Aizpitarte qui tiennent déjà le voisin Chateaubriand, nous nous étions précipités dès le 23 novembre pour voir à quoi ressemblait ce fameux restaurant Le Dauphin, dont bruissait l'intelligentzia gourmande de Paris. 

Quelle surprise !

Le Dauphin, un restaurant au décor... inattendu !

En effet, comme ce restaurant primé pour son décor était ainsi décrit dans le guide susdit "A défaut d'avoir pu tester l'assiette (ouverture imminente, on en reparlera), l'habillage du vaisseau sert déjà de nourriture céleste..." nous nous attendions à découvrir un super cadre et une déco à couper le souffle.

Et ô déception, nous ne sommes tombés que sur un chantier "bien dans son jus" comme on pourrait dire, avec une façade en devenir, un intérieur toujours en travaux et qui, vu de l'extérieur, n'avait encore rien d'exceptionnel.
Le Dauphin à Paris 11e, restaurant d'Inaki AizpitarteFinalement, le restaurant a ouvert le 1er décembre et nous avons enfin pu voir ce décor "primé" : derrière une façade lumineuse en alu plantée à même le bitume du trottoir : un cadre tout en marbre blanc, du sol au plafond, avec au centre un grand bar rectangulaire au soubassement en acajou vernis, quelques hauts sièges tout autour, de jolies tables assez claires en bois vernis, des sièges bistrot et, tout au fond, des murs en miroir.

Original et bien vu dans l'esprit bar à manger. Mais est-ce que cela méritait un prix et surtout une telle précipitation pour attribuer ce prix alors que le décor n'était pas encore commencé ? A vous de juger ! 

Alors Que penser de la carte du restaurant le Dauphin à Paris 11ème ?

En tous cas, dès que la carte a été mise en place, nous avons été tester cette nouvelle adresse... et nous nous sommes régalés.

Bravo pour la terrine de colvert et foie gras, admirablement savoureuse, fondante et digne d'une table étoilée, comme pour la blanquette de veau qui, si elle n'avait pas l'onctuosité des blanquettes classiques, était composée de délicieuses bouchées de veau admirablement tendres, d'une sauce goutue et de rondelles de carottes multicolores et légèrement croquantes.

Bien vu encore le foie gras poêlé, parfaitement snacké et constellé d'un émincé de radis, ou le ténébreux risotto à l'encre de seiche impeccablement cuit.

Pour faire la fine bouche et chercher la petite bête, disons que nous avons trouvé que le poulpe tandoori, s'il était d'une incroyable tendreté, aurait encore gagné à être un poil plus épicé, et que le goût de la poutargue était un petit peu étouffé par celui des oignons bien fondants de la pissaladière. Mais ce sont vraiment les seuls légers reproches que nous pourrions faire à ces néo tapas.

Un repas donc vraiment très agréable, conclu d'une bonne tarte au citron.

Et nous n'avons également que des compliments à faire au niveau du service, pourtant pas simple pour le personnel qui fait un va et vient incessant entre les cuisines et la salle pour apporter et débarrasser les mini assiettes, mais qui reste efficace et toujours aimable.

Bien sûr, il reste encore quelques petits points à améliorer dans ce restaurant en rodage, et notamment du côté de l'éclairage avec des halogènes pas faciles à orienter pour ne pas aveugler les tables alentours, et des sièges bistrots parfois vacillants, mais qui ne seraient là que temporairement nous a-t-on dit. 

Alors quel bilan pour le restaurant le Dauphin à Paris 11ème ? 

En conclusion, une adresse vraiment sympa et décalée que nous vous recommandons vivement, et qui fera forcément le buzz de la fin de l'année 2010... voire celui  des années suivante : n'est-ce pas un peu too much ? 

Comptez quelque 50 € hors boissons, l'addition pouvant évoluer à la hausse comme à la baisse selon votre appétit. Attention, pas de tapas au déjeuner, mais un menu à 27 € qui se décline en formule plat + entrée ou dessert à 23 €.

Restaurant Le Dauphin
Fermé samedi midi, dimanche et lundi
Accueil jusqu'à 23h
131 avenue Parmentier à Paris 11e
Métro Goncourt
Plan du quartier

Extraits de la carte : 

  • Jambon de Navarre (10 €)
  • Saucisse sèche du Tarn (10 €)
  • Chorizo Bellota (9 €)
  • Terrine de colvert au foie gras (14 €)
  • Blanquette de veau (14 €)
  • Foie gras poêlé radis ((12 €)
  • Risotto à l'encre (11 €)
  • Pissaladière à la poutargue (8 €)
  • Poulpe, tandoori (9 €)
  • Oursin, concombre, yuzu (10 €)
  • Six huîtres boudeuses (12 €)
  • Poireaux grillés, couteaux XL (12 €)
  • Cevice de lieu jaune (8 €)
  • Salade d’endive, vieux Gouda (7 €)
  • Coques marinières (8 €)
  • Tempura de cabillaud(8 €) 
  • Tarte citron meringuée (6 €)
  • Glace lait ribot, huile d’olive (5 €) 
  • Saint-Honoré (6 €)
    *
  • Notre article sur le restaurant Le Chateaubriand à Paris 11 e 

Restaurants à Paris *  Restaurants à Paris 11 ème  bistrot *  branché *  Cuisine Inventive * Prix €€  *  Métro Goncourt 

 

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies