Au Gourmand

Pin it
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 0.00 (0 Votes)

Ce restaurant change de propriétaire le 28 février 2013... donc à suivre !

On avait découvert Hervé de Libouton et Christophe Courgeau quand ils avaient ouvert leur premier restaurant Au Gourmand et à l'origine, rien ne les destinait à la restauration... sauf leur passion pour la cuisine.

Au Gourmand, un restaurant… gourmand et beau à la fois !

Mais vu le talent de Christophe Fourgeau aux fourneaux qui pouvait enfin exprimer son attirance pour la cuisine, et celui de Christophe de Libouton pour veiller au plaisir des clients côté salle, le succès allait vite être au rendez-vous et leur salle à manger bien trop petite. Ils avaient donc décidé de vendre cette première affaire pour chercher une maison plus grande.

C'est ainsi que nous les avons retrouvé au Palais Royal, installé dans l'ex Barrière Poquelin qui était autrefois tenue par un jeune chef au talent prometteur : Bernard Loiseau , qui allait devenir triple étoilé à Saulieu.

Bien entendu, tous leurs fidèles clients avait suivi ce duo de remarquables professionnels de la Rive Gauche à la Rive Droite, d'où un succès croissant la maison étant nettement plus grande.
Aujourd'hui ils franchissent une troisième étape en relookant leur restaurant dans un nouveau style beaucoup plus actuel que l'ancien : derrière de grandes vitres voilées par de jolis stores-bateau de lin écru, on découvre un cadre parée d'un camaïeu de gris, passant du gris perle des murs au gris plomb des boiseries et à l’anthracite des sets de tables, se conjuguant avec la transparence améthyste des abat-jours de verre, l’aubergine mat/brillant de la fresque murale, le lie-de-vin velouté des fauteuils marqués du «g» orange emblématique du lieu, ou l’indigo des banquettes.

Un cadre parfait... qui accueille un nouveau chef : Sébastien Ginestet.

Riche d'une collaboration fructueuse auprès de grands cuisiniers comme Alain Ducasse au Plaza ou Christian Constant au Violon d’Ingres, cet habile cuisinier signe Au Gourmand une carte vraiment séduisante... même si elle n'est pas très longue.
Au Gourmand, un bon resto chicMais elle propose toutefois une palette de mets assez éclectiques, la plupart proposés selon le marché du jour, afin que vous puissiez faire un bon repas autour des légumes du potager de Joël Thiébault présentés sous forme de lasagnes végétales pour débuter, puis d’une volaille jauneaux écrevisses, escortée de gnocchi à la parisienne, de marrons de cébettes et d’un  jus d’écrevisses et enfin d’un délicat soufflé à l’ananas Victoria, sorbet noix de coco en guise de dessert.

Sauf pour les desserts, les entrèes et les plats sont proposés en deux tailles : L ou XL, ce qui vous permet d'adapter la générosité de votre assiette à vos penchants gourmands et à votre appétit. 

Comme on peu s'y attendre, compte tenu du cursus d'Hervé de Libouton, la carte des vins est particulièrement bien composée et propose une large palette de bouteilles, grandes ou petites, connues ou vraies découvertes, ainsi qu'un choix très intelligent de vins servis « au verre » (mais si vous prenez une bonne bouteille et si vous ne la finissez pas, n'ayez aucun regret d'avoir vu grand : on vous proposera automatiquement de la remporter chez vous).

Enfin bravo pour le menu « tout légumes » qui fera le bonheur des végétariens, comme pour l'intéressant menu découverte en six services.  

Comptez une cinquantaine d'euros hors boissons à la carte. Menu découverte à 83 € en six services. Menu à 29 €  et formule plat + entrée ou dessert à 24 € au déjeuner. 

 

 Infos Pratiques :

 Restaurant au Gourmand
 Fermé samedi midi et dimanche
 Accueil jusqu'à  22h

 17 rue Molière à Paris 1er
 Téléphone :


 Métro : Palais-Royal

 Plan du quartier 

 

 Extraits de la carte :

  • Foie gras de canard du Sud-Ouest mariné au verjus,
    brioche toastée/figues fraîches de Solliès/crème au vinaigre de framboise (21 € et 25 €) 
  • Tomates de collection marinées, fine mozzarella di buffala au basilic (18 € et 23 €) 
  • Tourteau de Bretagne et minestrone de légumes au basilic,
    bouillon mousseux d’étrilles, une sauce aïoli légère (22 € et 26 €) 
  • La chasse du moment rôtie,
    potiron à la réglisse/poires/châtaignes/jeunes poireaux, un jus lié (31 € et 35 €) 
  • La pêche du moment cuite au plat, céleri rave à la muscade/concombre/
    radis/olives taggiasche, une réduction de balsamique blanc (33 € et 37 €) 
  • Légumes de saison de Joël Thiébault aux champignons des bois,
    œuf de poule cuit mollet (29 € et 31 €) 
  • Fourme d’Ambert gratinée sur une tarte fine aux poires,
    mesclun assaisonné à l’huile d’amandes torréfiées (12,5 € et 14,5 €) 
  • Betterave rouge en confiture dans une meringue,
    jus miel/citron vert/gingembre, sorbet litchi/pétales de rose (12,5 € et 14,5 €) 
  • Chocolat bio Alto el Sol du Pérou 65% en religieuse/banane
    sauce chocolat aux épices douces (12,5 € et 14,5 €)
    *

Restaurants à Paris * Restaurants à Paris 1 er *

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies