Restaurant l'Agapé à Paris 17e

L'Agapé

Pin it
4.1666666666667 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 4.17 (3 Votes)

Grand professionnel de la salle qui a officié à l’Arpège aux côté du grand cuisinier Alain Passard, Laurent Lapaire a ouvert cet élégant restaurant il y a une dizaine d’années.

On aime toujours autant l'Agapé, table des beaux quartiers, vite étoilée au Michelin après son ouverture, et qui continue à conserver son étoile malgré une valse des chefs à un rythme soutenu. Mais avouons que Laurent Lapaire sait recruter ses collaborateurs, puisque la plupart d’entre eux ont été étoilés après avoir ouvert leur propre restaurant.

L’Agapé, un remarquable restaurant étoilé des beaux quartiers

Ainsi en témoignent Bertrand Grébaut du Septime, David Toutain dans son restaurant éponyme ou Toshitaka Omiya à L’Alliance : que des chefs talentueux passés par les cuisines de l’Agapé avant de se mettre à leur compte.
Restaurant l'Agapé à Paris 17e La Salle à MaangerAujourd’hui c’est Benoit Dumas qui reprend le flambeau, et qui vu se qui nous a été servi lors de notre repas, devrait maintenir la réputation de la maison et son étoile… sous réserve que le Michelin ait eu le temps de venir en juger avant la mise sous presse !

Cet habile cuisinier peut en effet se prévaloir d’un parcours éloquent, au cours duquel il a travaillé au piano de grandes maisons étoilées comme Alain Senderens ou Il Carpaccio, à l’Hôtel Royal Monceau.
Restaurant l'Agapé à Paris 17eAmoureux des produits du dessus du panier, il a construit une carte peut-être pas très longue, mais où tout fait envie,  et pour laquelle le remarquable sommelier Gabriel Guinnebault a su trouver des accords mets et vin subtils et très judicieux.

 

Nous vous conseillons d’ailleurs d’opter pour un menu-dégustation avec accords mets et vins, ce qui vous permettra de prendre toute la mesure des qualités de l’Agapé et de son talentueux cuisinier et de son brillant sommelier.

 

Voilà le déroulé de notre menu dégustation en 6 étapes :

Les Betteraves de plein champs du Lot et Garonne, Saint Maur de Touraine et noisettes du Piémont : Restaurant l'Agapé à Paris 17e la betterave

On sent là l'influence d'Alain passard avec cette harmonie végétale, parfaitement liée par une mousse de fromage frais Saint Maur de Touraine

 

Les Saint Jacques de la baie de Seine à cru, poire William et suc de citron Restaurant l'Agapé à Paris 17e les Saint Jacques

Un ensemble aux délicates saveurs marines, où la suavité de la Saint-Jacques crue, était parfaitement mise en valeur par le croquant fruité de la poire et les saveurs acidulées du citron

 

L'œuf poché façon Agapé, cuit à basse température, accompagné de Pack choi, cèleri, châtaigne et truffe  Restaurant l'Agapé à Paris 17e l'oeuf cuit à bassse température

L'œuf cuit à basse température est devenu un peu la tarte à la crème de notre époque, surtout si l'on y ajoute la température de cuisson : 60° pour les uns, 61° pour les autres, ce qui n'évite pas que cet œuf soit souvent un ratage !


Telle n'était n'était pas le cas ici, cet oeuf étant admirablement cuit, avec un jaune onctueux, qui se mariait à merveille avec son escorte végétale, et qui était même sublimé par les saveurs boisées de quelques lamelles  de truffe.

 

Le Saint Pierre de Roscoff cuit au beurre de Sarasin Restaurant l'Agapé à Paris 17e le Saint Pierre

Le Saint Pierre est maintenant servi un peu à toutes les sauces, souvent après avoir trop longtemps patienté au frigo. Mais celui qui nous a été servi à l'Agapé était parfait avec sa chair nacrée et sa cuisson millimétrée, et même parfaitement mis en valeur par un beure de sarrazin qui savait se faire assez discret pour le que poisson tienne vraiment le premier rôle.

 

Selle d’Agneau de l’Aveyron rôtie, piment doux basques et aubergine fumée Restaurant l'Agapé à Paris 17e l la selle d'agneau

La selle d'agneau n'est pas forcément notre morceau préféré, mais il était ici d'une parfaite tendreté, porté par des légumes qui avaient la pudeur de se faire assez discrets pour ne pas nuire au goût fin et délicat de ce jeune agneau.

 

Mont blanc aux marrons d’Aubenas, cynorhodon et sorbet main de buddha

Restaurant l'Agapé à Paris 17e Le mont Blanc

Un dessert presque régressif pour ceux qui ont connu le rite de la crème de marron dans leur enfance, mais qui trouvait ici ses lettres de noblesse et apportait une délicieuse conclusion délicatement sucrée à notre dîner.

 

Tout ce qu'il faut pour faire un excellent et généreux repas, qui n'empêche même pas de repartir le pied assez léger pour vaquer à ses occupations.

 

Comptez quelque 150 € hors boissons à la carte. Menu dégustation à 109 € (159 € avec les accords mets et vins). Menu à 52 € au déjeuner (72 € avec les accords mets et vins).

 

Extraits de la carte

 

Tartare de noix de veau, caviar kristal et oignon grelot 59 €

Betteraves de plein champ du Lot-et-Garonne,

Sainte-Maure-de-Touraine et noisettes du Piémont 49 €

Thon de Saint-Jean-de-Luz fumé, pommes granny smith,

navet daïkon et vinaigrette au raifort 54 €

Cuisses de grenouilles, courgettes jaunes et ail noir 45 €

*

Lotte de pêche artisanale de Saint-Gilles-Croix-de-Vie,      

pommes grenailles confites, tartare de bulots et beurre fumé 69 €

Homard de la Pointe de Penmarc'h, 

fenouil, consommé aux algues et kumquat 89 €

Selle d'agneau de l'Aveyron rôtie,     

poivron farci et aubergine fumée 72 €

Ris de veau croustillant,        

ravioles de girolles dans leur consommé 84 €

*

Chocolat  grand  cru guanaja, vanille et café 24 €

Pavlova aux fruits exotiques, gingembre et citron vert, crème glacée banane 20 €
Poire williams en crème  brulée et cardamome noire 22 €

Restaurant L'Agapé

51 rue Jouffroy d'Abbans
Paris 17ème

Fermé samedi et dimanche
Accueil de 12h à 14h30 et de 20h à 22h30
Plan du quartier

.

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies