Jacques Faussat (La Braisière)

Pin it
3.5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 3.50 (2 Votes)

Nous connaissons Jacques Faussat depuis de très nombreuses années, et déjà à l’époque, où alors qu’il n’avait que 25ans, Alain Dutournier luis avait confié les fourneaux de son Trou Gascon de la rue Taine.

Bien entendu, ce disciple du grand cuisinier Guérard avait pour ambition d’avoir un jour son propre restaurant ; chose faite dans les années 2000 avec l’ouverture de La Braisière dans les beaux quartiers du XVIIème

Restaurant Jacques Faussat, l’aggiornamento d’un talentueux cuisinier.

Nous avions d’ailleurs été parmi les premiers à souligner les qualités de son restaurant et de sa grande cuisine alors très sud ouest, le tout rapidement confirmé par une étoile Michelin.jacques faussat salle 1
Mais alors qu’il aurait pu surfer tranquillement sur son succès, Jacques Faussat a entrepris de tout changer, et déjà le nom de son restaurant qu'il trouvait devenu trop popote vu son nouveau projet. Ainsi est né son restaurant éponyme : Jacques Faussat.

Dans la foulée, le décor a été revu, en deux temps : d'abord dans un esprit chicos avec de jolis tableaux modernes accrochés aux murs gris, qui ponctuent la maison de notes colorées puis, plus récemment, avec un relooking radical qui a laissé place à des murs en pierre apparentes et briquettes brunes, ou plus joli encore, à un pan de mur à la peinture rougeoyante marbrée, comme usée par le temps. Vraiment sympa !jacques faussat salle 2

Mais c’est surtout du côté de la carte qu’il faut chercher la plus grand (r)évolution.

Ainsi, Jacques Faussat délivre désormais a ses fidèles afficionados un message gourmand revisité avec un nouveau style de mets, plus modernes, plus créatifs, qui mettent en valeur les meilleurs produits du marché présenté avec une rare élégance.jacques faussat pate pdt foie gras

Mais on retrouve heureusement à sa carte quelques uns de ses plats signature, comme cette prodigieuse compression de pommes de terre et foie gras, rehaussée de fines lamelles de truffe râpée : une vraie tuerie, et un bonheur gourmand intense grâce au mariage bien équilibré de la pomme de terre et du foie gras, le tout souligné d'une sauce particulièrement aromatique. A commander impérativement si vous n'avez pas encore goûté cette entrée succulente.jacques faussat braisiere plat

Maintenant, même la cuisine fusion s’invite à table, avec cette succulente tête de veau laquée façon thaïe, cuite à la perfection et  légèrement croquante grâce à son laquage exotique, intelligemment escortée de petits morceaux de chipirons, et d’une  compote oignons/galanga aux exquises  saveurs caramélisées.jacques faussat souffl peche

Pour conclure ce repas remarquable et mémorable, nous vous conseillons de choisir le remarquable soufflé du moment, ou peut être mieux encore, la fantastique croustade légère du pays gascon escortée de fruits du vieux garçon et d'une glace au miel.

Une adresse à retrouver ou à découvrir !

Comptez environ 80 € hors boissons à la carte. Menus dégustation à 98 € (4 plats) ou 138 € (6 plats). Remarquables menus à 42 € au déjeuner et 48 € au dîner.

Jacques Faussat La Braisière
Fermé samedi midi et dimanche.
Accueil jusqu'à 22h30.
54, rue Cardinet à Paris 17e
Métro : Wagram
Plan du quartier

.

 Extraits du menu-carte :

Pastèque infusée au Campari, granité citron vert, crème de basilic, fêta, poivre de Sichuan 14 €
Tartare de langoustine, champignons et émulsion beurre noisette 18 €
Compression de Pomme de terre et Foie gras, Truffe d’été, Jus de volaille rafraîchi au Xérès 24 €
*
Maquereau snacké, gnocchis de polenta, brocolis et sauce au vieux brebis 26 €
Dorade Royale rôtie, oeuf balsamique, courgette violon, mayonnaise à la tomate 32 €
Suprême de Pigeon flambé au Capucin Cuisse confite, maïs, girolles et noisettes 38 €
Épaule d’Agneau confite, ravioles de patate douce, raisins au miel et yaourt aux épices 32 €
Ris de Veau croustillant,  grué de cacao, purée de céleri, aubergine marinée et tuile cacao 42 €
*
Soufflé praliné, sorbet lait d’amande  14 €
Baba au rhum à la pêche de vigne, crème au Ras el Hanout 14 €
Financier au sucre Muscovado, figues et glace aux pignons de pin 16 €

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies