L'Atelier des compères

Bien que L'Atelier des Compères soit ouvert depuis quelque temps, le buzz continue a bien fonctionner, puisque l'adorable bistrot de Jacques Boudin, talentueux Maître sommelier, fait le plein midi et soir. 

Déjà le cadre surprend, car la maison qui n'a pas pignon sur rue, est installée au fond d'une entrée cochère, abritée par une structure métallique vitrée dans ce qui fut une cour d'immeuble, avec vue imprenable sur la cuisine attenante.

L’Atelier des Compères, un super resto bar à vins à Paris.

Cette vue est d'ailleurs un gros plus, puisqu'elle permet de voir ce qui se passe côté cuisine.

atelier des comperes restaurant paris s2Le chef possède d'ailleurs un vrai talent, qu'il exprime librement  dans un style néo-classique des plus réussis, comme en attestaient ses couteaux au jus de moules, salicornes et champignons aux exquises saveurs iodées, que nous avions pris en portion plus réduite car c'est normalement un plat !atelier des comperes restaurant couteux

Bien que généreuse, cette entrée nous a laissé (presque !) asez d'appétit pour venir à bout de la belle côte de veau bien épaisse, servie légèrement rosée, qui était parfaitement accompagnée par une sauce bien capiteuse aux champignons des bois, et escorté d'un gratin de pâte vraiment très gourmand.atelier comperes restaurant paris p

Bien que nous commencions à ne plus avoir très faim, mais poussés par notre conscience professionnelle et les conseils amicaux et avisés de Jacques Boudin, nous avons conclu notre repas sur une star de la maison : le millefeuille ultra léger au mascarpone vanille et framboises.

 

Une version complètement revisitée du millefeuille traditionnel, effective plus légère grâce à sa crème vaporeuse et les saveurs acidulées des framboises.

Côté vins, nous avions donné carte blanche au patron, qui nous avait sorti de sa cave quelques bonnes bouteilles tarifées avec sagesse, et même un superbe Domaine Bérénas Indigène Rouge 2015 qu'il produit avec l'aide de quelques compères dans des vignes dont ils sont propriétaires dans l'Hérault.

 

Une cuisine vraiment très élaborée, presque inattendue dans un bistrot qui la joue aussi sympa et surtout pas guindé! 


Comme vous vous en doutez compte tenu du cursus du patron, ce qu'il y a dans les verres est à l'unisson de ce que l'on trouve dans les assiettes. Alors un conseil, ne vous prenez pas la tête et laissez Jacques Boudin guider votre choix en prenant bien entendu votre goût en compte : vous ne le regretterez pas ! 

Menu carte à 49 € hors boissons, 39 pour un plat plus l'entrée ou le dessert.  € hors boissons à la carte.  Menu dégustation en 5 assiettes à 70 € au dîner.    

Restaurant l'Atelier des Compères

Fermé samedi et dimanche
Accueil jusqu'à 22h 

56, rue Galilée à Paris 16e 
Métro : Etoile 
Plan du quartier


 

Extraits de la carte :

Saumon fumé maison, sauce aneth, miel et moutarde, blinis

Planche de charcuterie Corse (lonzu, coppa, jambon, sup.5€)

Millefeuille de légumes et mozzarella di buffala, pistou

Chiffonnade de thon cuit au citron vert

et gingembre sur lit de mâche, copeaux de comté

Carpaccio de bœuf sur lit de roquette et copeaux de comté, pistou

Terrine de sanglier aux châtaignes et champignons,

salade de champignons crus

Asperges (blanches), sauce mousseline et ciboulette (sup 3€)

*

Couteaux au jus de moules, champignons et salicornes (sauf le lundi)

Filet de Bar sauce vierge,

caviar d’aubergine aux citrons confits et gingembre

Filet de rouget sur coulis d’araignée, croustillant d’épinards sautés

Presa de cochon, tapenade d’olives noires et ratatouille

Piccata de veau à la sauge, touche de parmesan,

purée de carottes et tomate cuite

Côte de bœuf Bavière (env.1kg. 2 personnes)

champignons et pommes grenailles (sup pour 2 : 20 €)

Pointe de filet de bœuf, champignons et pommes grenailles au romarin

*

Rocamadour et Comté

Tapioca au lait de coco, mangue et coulis de framboises  

Soufflé au Grand-Marnier, sorbet à l’orange sanguine (sup.3€)  

Salade de fruits et sorbet framboise

Moelleux au chocolat, crème anglaise  

La poire en tarte fine avec son sorbet  

Pruneaux à l’armagnac glace vanille

*