• Accueil

Spring

Pin it
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 0.00 (0 Votes)

Le restaurant Spring est définitivement fermé.

Jeune et brillant cuisinier d'origine américaine, Daniel Rose, avait connu un tel succès dans son mini restaurant de l’avenue Trudaine, qu’il avait finalement choisi déménager pour s’agrandir.  On le retrouve donc aujourd’hui au Spring, restaurant niché dans une petite rue en rive du Forum des Halles, où il peut accueillir un peu plus de vingt convives dans la salle du rez-de-chaussée et presque autant dans celle du sous sol.

Spring, un resto mode à Paris

Mais, même s’il est passé de seize à plus de quarante couverts, ça ne change pas fondamentalement les choses : la maison affiche toujours "complet" et il faut réserver bien à l’avance pour pouvoir y dîner.Spring le restaurant de Daniel Rose rue Bayeul, la salle à manger

Une fois cette condition remplie, vous pourrez (enfin !) découvrir les dernières nouveautés gourmandes de ce chef autodidacte, qui propose un unique menu-découverte en neuf étapes... voire dix si vous avez choisi d’y ajouter un assortiment de fromages bien choisis.

Voici, pas à pas, le commentaire de notre dernier repas composé de deux mises en bouche, de deux entrées, d'un poisson, d'une viande, d'un pré-dessert et de deux desserts.
Le tout est servi avec mesure pour ne pas conduire à l'overdose gastronomique, mais avec assez de générosité pour satisfaire tous les appétits :Spring le restaurant de Daniel Rose rue Bayeul, les couteaux grillésDes couteaux grillés, beurre aux algues : d'une cuisson parfaite qui leur laissait tout leur parfum iodé, ces coquillages étaient juste soulignés par les saveurs discrètes des algues, qui rendait inutile l'usage du citron qui les accompagnait.Spring le restaurant de Daniel Rose rue Bayeul, le foie gras gelée fraise

Foie gras, gelée de fraise, poivre long : nous n'avons pas été convaincu par ce mini préambule, la gelée de fraise très capiteuse "tuant" les saveurs du foie gras et même celle du poivre long qui a justement pour spécificité de ne pas être fort et avec un goût tirant légèrement vers la cannelle. Spring le restaurant de Daniel Rose rue Bayeul, les asperges vertes

Asperges vertes d’Argenteuil, herbes et œufs, œufs de truite, oseille sauvage, jambon de Bigorre, amandes blanches, une sauce verte : un très joli plat, d'une grande finesse, avec des asperges parfaitement cuites agrémentées de tout un cortège de mets et saveurs diverses. Certains peuvent penser que c'est un peu "too much", mais on final le goût y trouve son compte dans un mariage de saveurs et de textures bien réussi.Spring le restaurant de Daniel Rose rue Bayeul, le saint pierreSaint-Pierre de Saint-jean-de-luz cuit à basse température, émulsion et beignet de tomate verte, olives de Kalamata et basilic : la cuisson à basse température a le vent en poupe, et en l'espèce, permettait d'avoir un poisson bien cuit. Mais la vraie question est de savoir si une cuisson classique aurait eu un moins bon résultat. Nous n'en sommes pas du tout convaincu, mais ça demande juste plus d'attention qu'une cuisson à basse température et une parfaite maitrise du niveau de la cuisson. L'émulsion de tomate apportait une délicate et bienvenue note acidulée.

Spring le restaurant de Daniel Rose rue Bayeul, la selle agneauSelle d'agneau de Lozère rôtie à basse température, épaule d'agneau des Pyrénées confite, amandes blanches, abricots, cébettes et fèves : commençons par le meilleur, c'est à dire l'épaule d'agneau confite qui était vraiment délicieuse et servie dans une sauce bien réduite et particulièrement capiteuse. Pour ce qui concerne la selle rôtie, nous sommes beaucoup plus réservés .

Si la cuisson longue et à très basse température permet d'obtenir une viande bien rosée plus facilement qu'une cuisson classique au four, elle a toutefois pour inconvénient de donner parfois un peu trop de fermeté à la viande (ce qui était le cas ici), un peu moins de goût, et surtout une consistance entre mollesse et elasticité pas vraiment agréable. Un bon point pour l'accompagnement de légumes aux délicates saveurs printanières. 

Fraises et vinaigre balsamique de 30 ans : un pré-dessert sans grand intérêt, avec un trio de fraises striées de quelques lignes de vinaigre balsamique qui masquait le goût des fraisesspring restaurant daniel rose rue bayeul framboise chantilly

Framboises, chantilly citronnée, biscuit et copeaux de chocolat : une association gagnante. le chocolat et les framboises font un duo de qualité, le chocolat  équilibrant bien la saveur un peu acidulée des framboises. La chantilly apporte une touche un peu sucrée... mais pas trop grâce au citron. Le biscuit donnait un peu de croquant bienvenu. 

Sorbet au chocolat et pistaches écrasées : un dessert qui fait forcément le bonheur des amateurs de chocolat.

En définitive, un repas très agréable malgré quelques points faibles... mais pas vraiment donné : avec un peu de vin et de l'eau minérale, on atteint une centaine d'euros, qui seront même allègrement dépassés si vous prenez du fromage.

Menu à 84 € au dîner pour deux entrées, un plat et le dessert. Menu à 49 € au déjeuner.

 Infos Pratiques :

 Restaurant Spring
 Fermé au déjeuner, dimanche et lundi
 Accueil jusqu'à 22h

 6 rue Bailleul 75001 Paris
 Métro : Louvre Tuileries  
 


 Plan du quartier
.
 Exemple de mets du menu-dégustation :

  • Melon, jambon ibérique, menthe, citron

  • Buratta, tomate jaune fumée

  • Quasi de veau poché, zeste d’orange microplané, thon de St-Jean-de-Luz

  • Foie gras mi-cuit, fève de cacao, citron vert

  • Pigeon rôti, amande fraîche, girolles glacées au jus, épinards, jus de pigeon

  • Framboises, sirop de noyau d’abricot, menthe, verveine

  • Tarte au citron revisitée

  • Ganache blanche à l’huile d’olive et à la vanille, noix de coco râpée, citron vert
     
  • Cerises confites au vin rouge 

Restaurants à Paris * 

Pour découvrir d'autres restaurants du 1er arrondissement, cliquez sur les onglets en gras :
Restaurant 
La Régalade Saint-Honoré, 123 rue Saint-Honoré Paris 1er 
Restaurant Boco, 3 rue Danielle Casanova Paris 1er 
Restaurant 
Djakarta Bali,  9 rue Vauvilliers à Paris 1er 
Restaurant 
La Poule au Pot, 9 rue Vauvilliers à Paris 1er
Restaurant 
Racines 2,  39 rue de l'Arbre Sec à Paris 1er
Restaurant 
La Dame de Pic, 20 rue du Louvre à Paris 1er

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies