Abydoise

Avec son nom d'Abydoise, créature marine genre bonite née dans la littérature de Guillaume du Bartas,  ce resto nage comme un poisson dans l’eau à la porte Champerret, et nous reçoit dans un cadre refait à neuf par Jérôme Elkaim et Elodie Picot, deux jeunes loups de la restauration.

Cette nouvelle maison a d’ailleurs de quoi plaire avec sa déco moderne et très épurée aux tons marine qui habille ses trois salles à manger, dont une avec verrière et vue sur la cuisine dans un esprit très actuel.

L’Abydoise : de la bistronomie aux accents tendance.

Côté fourneaux, Patrick Marteau, habile cuisinier formé par Alain Dutournier et qui a officié comme chef de l’hôtel de Vigny, mitonne des plats cuisinés maisons et à base de produits frais. C’est la mode et c’est bien !

Dès que vous êtes installés, garçon vous apporte une jolie assiette d’amuses bouches sur pain grillé, avec mousse d’avocat, maquereau et chorizo, ainsi qu’une savoureuse rillette de poissons. 
abydoise restaurant plat 1Notre entrée ? Une gourmande et originale salade de « sot l’y laisse » cuits juste rosés, en compagnie d’un œuf mollet et de lard fumé.
Abydoise, le maquereau mi cuit parfumé au foinNous avons également goûté une autre entrée bien agréable : du maquereau mi cuit, fumé au foin breton, escorté d’une déclinaison de légumes croquants.Abydoise, le risotto aux gambasPlace ensuite au risotto aux gambas; une spécialité de la maison, avec des gambas juste croquantes, des chips de chorizo et une tuile de parmesan.

 

Un joli plat, mais nous aurions peut-être aimé que le riz Arborio, le top du genre, soit un peu plus confit.

 

Mais tous les amateurs du genre savent qu’en matière de risotto il y a deux écoles, celle du grain de riz légèrement résistant au centre, et celle de la version confite et moelleuse.
Abydoise, la mousse au chocolatUne mousse au chocolat maison menthe/groseille et fruits d’été, dessert frais et léger apportait une sympathique conclusion sucrée à ce repas.

Une adresse sympa, à découvrir.

Comptez environ 45 € hors boissons pour un repas à la carte.

Restaurant l’Abydoise.

Fermé le samedi midi et le dimanche.
Accueil jusqu’à 22h30.

3 Villa Berthier, Paris 17eme 
Métro Porte de Champerret
Plan du quartier

 

 Extraits de la carte :      

  • Tartare de crabe aux saveurs exotiques 13 € 
  • Carpaccio de betteraves, écrevisses, gingembre et coriandre 9, 50 € 
  • Salade de sot l’y laisse, œuf mollet, lard 12 € 
  • Maquereau mi cuit parfumé au foin, salade croquante 11 €  
    *
  • Pavé de cabillaud aux deux asperges, huile vierge 24, 50 € 
  • Filet de barbue plaqué, poêlée de légumes 26 € 
  • Médaillons de veau aux olives, citrons et sauge 24, 50 € 
    *
  • Crème brûlée, fève de tonka 9 € 
  • Flambé à l’orange et Grand Marnier 8 € 
  • Crème mascarpone aux citrons et fruits rouges du moment 10 €
    *