Le Grand Méricourt

Pin it
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 0.00 (0 Votes)

Changement de propriétaire, Alexis Jordan est parti vivre d'autres aventures professionnelles... A suivre !

Très discret derrière sa façade grise, ce restaurant n'attire pas l'oeil du chaland... pourtant il s'agit là d'une table vraiment intéressante, avec un niveau de cuisine rare dans ce quartier que l'on dit promis à la branchitude comme celui d'Oberkampf.

Le Grand Méricourt, un remarquable restaurant parisien.

Restaurant le Grand Méricourt à Paris 12e - les propriétaires de ce bistro chaleureux La cadre la joue d'ailleurs dans un registre un peu décalé très agréable, style palazzo romain, avec des murs marbrés dans des tons gris et beige soulignés de moulure dorées.

 

Mais finalement, le plus important dans un restaurant c'est l'assiette, et là il n'y a pas photo : quand on voit ce qui est servi, on sait qu'on a à faire à un vrai pro.

Ce qui est bien le cas d'Alexis Jordan,  propriétaire de la maison et habile cuisinier formé aux côtés de grosses pointures des fourneaux comme Frédéric Anton, triple étoilé au Pré Catelan, ou François Piège quand il était au Crillon.

Toutefois, cet habile cuisinier n'a pas voulu verser dans le registre de la bistronomie facile, mais a choisi de mettre à l'honneur dans son restaurant une cuisine de haute volée, digne de bien des tables étoilées au Michelin.

Alors un conseil, faites comme la quasi totalité des clients de la maison et optez sans hésiter pour son remarquable menu-degustation en 6 services.

Ce fut d'ailleurs notre choix et nous ne l'avons pas regretté.

Ainsi, après l'amuse bouche du jour (un cappuccino de petits pois et chantilly au lard fumé), nous avons pu apprécier un délicieux demi-homard à la nage, cuit à la perfection et servi  avec une grecque de légumes de saison à la coriandre et à l'huile d'olive citronnée.

Une entrée parfaite, qui servait de préambule à un délicat pavé de bar poêlé, escorté d'un crumble basilic, d'un tian à la tomate et d'artichauts poivrade, le tout souligné par une écume de langoustines qui agrémentait ce plat marin de délicates saveurs iodées.
Restaurant le Grand Méricourt à Paris 12e - le bar couronné d'écume de langoustine En guise de plat de viande, le chef avait choisi de nous servir un cromesquis d'agneau confit au jus, posé sur un palet de risotto "al salto" aux champignons des bois et au parmesan, véritable exercice de style qui n'est pas à la portée du premier venu et qui était là encore, parfaitement réussi.

Tout a été si bon et si fin, qu'il nous est resté de l'appétit pour l'original livarot farci aux pommes flambées au calvados et jeunes pousses de salade, qui précédait la feuillantine de cacao pétillant et ganache aux deux chocolats, servie avec une glace au caramel au beurre salé... un must de la maison, qui mérite bien son succès.

Si l'on ajoute à cela que l'accueil et le service en salle de  Chistelle Ly, compagne d'Alexis Jordan et elle aussi vraie professionnelle de la restauration, est plein de gentillesse, le compte est vraiment bon !

Tout ça pour seulement 50 €, ce menu "6 saveurs" est véritablement une excellent affaire, surtout si l'on considère que c'est globalement le prix d'une repas à la carte  pour une entrée, un plat et un dessert. Menu à 19 € au déjeuner.

Restaurant le Grand Méricourt
Fermé samedi midi, dimanche et lundi midi
Accueil jusqu'à 22h
22 rue de la Folie Méricourt Paris 11e 
Téléphone : 01 43.38.94.04.
Métro : Saint-Ambroise
Plan du quartier

 Extraits de la carte :

  • Dariole de brousse fraîche & piperade au basilic, tapenade à l'olive noire (12 €)
  • Tartare de langoustines au citron vert & coriandre, caviar d'aubergine et crème de tarama (18 €)
  • Pressée de volaille au foie gras de canard, pain toasté à l'ail & compotée d'échalote (16 €)

  • Queue de lotte rôtie, poêlée d'asperges & gambas, tombée d'épinards frais, émulsion crustacés (31 €)
  • Côtes d'agneau à la plancha, purée de pomme de terre & légumes printaniers, jus au thym (20 €)
  • Jarret de veau confit, pommes grenailles & champignons des bois en persillade, sauce morilles (33 €)

  • Arlettes au sucre glace, crème légère au citron & fraises fruit, sorbet au yuzu (10 €)
  • Tarte fine aux poires caramélisées, amandes torréfiées & glace amande (10 €)
  • Verrine au chocolat-gianduja & framboises, sorbet framboise, tuile à l'orange (10 €) 
    *

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies