Cuisinez la Fourme de Montbrisson

Pin it
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 0.00 (0 Votes)

Fromage dont le nom vient du grec « formos » puis du latin « Forma » (récipient où l’on faisait cailler, la fourme est l’un des fromages à pâte persillée les plus anciens. Ce n’est toutefois qu’au milieu du 20ème siècle que la fourme allait être différenciée avec 3 dénominations : « Fourme de Montbrison », « Fourme d’Ambert » et « Fourme de Pierre sur Haute ».

 

Il faudra attendre l’année 2002, pour que la Fourme de Montbrison devienne une AOC à part entière (ou AOP depuis 2009, pour l’appellation européenne Appellation d’Origine Protégée).

Fourme de Montbrison : une AOP sympa !

Produite au cœur des Monts du Forez, la Fourme de Montbrison est d’abord un formage à déguster en solo, avec un bon verre de vin blanc, minéral de préférence. Car elle à du caractère cette Fourme de Montbrisson, mais aucune agressivité !

 

Cuisinez la Fourme de Montbrisson Mais aujourd’hui, on consomme de plus en plus souvent la Fourme de Montbrison cuisinée, avec des résultats vraiment convaincants, ainsi que nous l’a démontré un atelier auquel nous avons participé.

 

Commençons par le meilleur… en tous cas selon nous, la raclette à la Fourme de Montbrison. Associée à de bonnes pommes de terre cuites vapeur voire à l’étouffé comme la bonnette de Noirmoutier ou des petites pommes de terre de l’île de Ré, la fondue à la Fourme de Montbrison est un vrai bonheur, toute la saveur de ce fromage ressortant à merveille sous cette forme de cuisson et avec cette association. Vous pouvez bien entendu y ajouter du jambon fumé ou autres charcuteries de votre choix, mais selon nous le tandem patate Fourme de Montbrison se suffit largement à lui-même.

 

Autre recette, les makis de thon ou de saumon à la fourme de Montbrison

Ingrédients : 

  • 220g de riz rond pour sushi
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de nori
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • 1 cuillère  à soupe de sel
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 120g de thon ou de saumon cru
  • 30g de fourme de Montbrisson
  • Mesclun, wasabi, crème fraîche, sauce nuoc nam, huile, vinaigre balsamique

Préparation de la recette :

  1. Montbrisson Bien laver le riz, l’égoutter puis le mettre à tremper pendant ¾ d’heure dans ¼ de volume d’eau pour 1 volume de riz 
  2. Cuire le riz à petit feu jusqu’à absorption complète de l’eau 
  3. Quand le riz est cuit ajouter le vinaigre de riz, le sucre et le sel, bien mélanger le tout jusqu’à complet refroidissement
  4. Poser une feuille de nori sur une natte à sushi côté long vers soi
  5. Etaler le riz sur la moitié de la feuille de nori
  6. Déposer sur au centre de la couche de riz un bâtonnet de thon ou de saumon et un bâtonnet de fourme de Montbrison
  7. Ajouter une petit trait de wasabi Rouler le nori fermement en s’aidant de la natte
  8. Quand le rouleau est assez ferme couper le bout de chaque extrémité du nori, pour avoir une tranche nette, puis le couper en trois tronçons régulier
  9. Servir avec un bouquet de mesclun assaisonné, de la crème fraîche fouettée avec du wasabi et des fines herbes et du vinaigre balsamique aromatisé au nuoc nam

Mais il y a bien d’autres recettes du même tonneau, des plus classiques aux plus originales, que vous trouverez sur le site de la Fourme de Montbrison : www.fourme-de-montbrisson.fr

 

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies