Elmer restaurant

Pin it
3.5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Avis 3.50 (2 Votes)

L’ouverture de ce restaurant fin décembre, va surement devenir l’une des plus belles histoires gourmandes 2016… pas dans le domaine de la BD bien sûr, le célèbre prestidigitateur comique s’étant contenté de prêter son nom au tout nouveau restaurant de Simon Horwitz.

Mais là s’arrête la comédie, car rarement ouverture n’a été aussi pensée, réfléchie,même dans ses moindres détails, pour donner naissance à  une table bistronomique exceptionnelle qui va faire du bruit.

Elmer, l’événement gourmand de l’année 2016.

Nichée près de la République dans une rue plutôt habituée aux maisons textiles, la façade bleu pétrole de ce restaurant tranche sur les façades anonymes qui l’entourent et, dès la porte poussée, laisse découvrir une vaste salle à manger épurée, avec de grosses tables en bois genre table d’hôtes transpercées par des poteaux en fonte, qui font en quelque sorte office de séparations virtuelles.Elmer Restaurant, la salleTout au fond on découvre la cuisine, largement ouverte bien sûr comme le veut la tendance actuelle, avec sur un de ses côté, une belle rôtissoire où se pavanent quelques volailles de belles origines en train de se dorer à la flamme.

Disciple de grosses pointures des fourneaux comme Jacques Chibois, Sylvestre Wahid ou Pierre Gagnaire, a en tout cas su donner le bon tempo à sa belle maison, en concevant une carte assez courte mais où tout fait envie.elmer centré, les moules poireaux et  coulis d’ortie

Ca démarre d’ailleurs fort sur une entrée terre/mer, conjuguant des moules de bouchot, des poireaux et une coulis d’ortie. C’est beau, c’est très bon : un régal.Elmer Restaaurant, la canette au coing et endives

Ensuite n’hésitez pas un instant devant la canette de Challans à la peau bien dorée et cuite à la perfection, habilement escortée d’un jus capiteux, et d’une fricassée d’endives caramélisées, avec en prime quelques choux de Bruxelles vert-cuits.Elmer Restaurant, la poire au citron confit, menthe et mélissse

Enfin, nous avons conclu notre repas sur une poire au sirop, dont la douceur était contrebalancée par les saveurs plus acide et plus marquées du citron confit de la menthe et de la mélisse.

De la bistronomie haut de gamme, bien plus aboutie et plus savoureuse que celle que l’on vous sert dans bien des maisons qui joue avec plus ou moins de bonheur la carte de la modernité.

C’est juste un peu sonore… mais rien de vraiment grave, et la carte des vins  composée avec un rare discernement manque peut-être un peu de bouteilles bon marché.

C'est en tous cas l’adresse à découvrir : vous ne le regretterez pas !

 

Comptez environ 45 € hors boissons. Plat du jour à 18 € au déjeuner.

 

Elmer restaurant
Fermé samedi midi, dimanche et lundi midi
Accueil jusqu’à 22h30
30 rue Notre Dame de Nazareth, Paris 3e 
Métro République
Plan du quartier 

 

Extraits de la carte :      

  • Terrine de marcassin, légumes en pickles 11 €
  • Harengs fumés, poire de terre aux algues, faisselle et radis 12 €  
  • Huître de Kermancy, concombre et laitue de mer 12 €  
    *
  • Lieu jaune de ligne, salsifis  et chou fleur grillé 25 €  
  • Quasi de veau du Pays Basque, échalotes et crosnes 26 €
  • Agneau de lait des Pyrénées (pour 2 personnes ) 56 € 
    *
  • Ganache chocolat, café et sorbet fromage blanc 9 €
  • Pomme à la réglisse, oseille et calvados 9 €
  • Orange et patate douce, banane, caramel demi-sel 9 €
    *

Les restos - guide de restaurants *  Resto à Paris -  Guide de Restaurants

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Copyright © 2019 Paris gourmand - Tous droits réservés - CGU
Mentions Légales - Qui sommes nous ? - Plan du site

Politique de confidentialité Politique des Cookies